Search

Information

Cultures locales

Lors de vos balades sur nos chemins de randonnées, vous pourrez constater la variété des plantes cultivées. Cette richesse de biodiversité peut "perdre" le randonneur et quelques précisions sont nécessaires.

 

Le blé tendre (semé avant l'hiver) est le plus répandu : épi bien droit, souvent sans barbe, il produit la farine pour le pain et les pâtisseries.

Le blé dur est cousin du blé tendre, mais d'un vert plus vif et porte la barbe. Il sert à faire la semoule du couscous, les pâtes et le "Ebly".

ble_dur

L'orge d'hiver ou de printemps, pour l'alimentation animale ou pour la bière (malt), est plus grande que le blé, tête courbée et cheveux longs, elle danse sous le vent et transforme la plaine en océan.

Le seigle, plus haut que les autres cultures, d’un vert tirant sur le bleu, est utilisé par les meuniers pour les pains spéciaux, et l'avoine, plus rare, qui porte ses grains tel un chapelet, nourrit les chevaux.

Le maïs est une céréale pour l'alimentation animale et les valorisations industrielles.

 

Vous verrez aussi des pois protéagineux fournisseurs de protéines végétales, du colza pour l'huile alimentaire ou le diester, parfois du lin oléagineux ou des pommes de terre, des champs de luzerne ou de trèfle, ainsi que des jachères fauniques (pour nourrir les animaux sauvages) et des jachères fleuries offertes au regard du promeneur.

http://www.chambre-agriculture-28.com/

http://www.terre-eure-et-loir.fr/

Additional information